POINT ECO ALSACE du 12 janvier 2015 : Le Chalet de l'hôtel : L'Hommage aux Voyages

Publié le : janvier 19, 2015 12:40

 

Ce labellisé maître restaurateur depuis janvier 2014 propose une cuisine moderne reflétant son passé fait de voyages.

Soyons honnêtes, pas de cachotteries entre nous. Le couple Feger, qui gère depuis novembre 2012 le Chalet de l’Hôtel à Lipsheim, nous a tout de suite plu. Depuis la découverte de la décoration hivernale, disposée sur une table en bois massif dénichée sur le Bon Coin, leur premier achat plus d’un an avant l’ouverture. Jusqu’à notre départ où Oriane Feger s’exclame que « c’est parfait », lorsqu’on lui annonce la sortie du Point Éco le 12 janvier. « C’est notre anniversaire de rencontre, 13 ans cette année. »

Il faut dire que leur cuisine (« gourmande mais pas gastronomique » disent-ils) et leur service est indissociable de leur histoire personnelle et professionnelle. Les noix de Saint-Jacques à la plancha et crème de truffes ? Un souvenir de leur saison au Québec, où « Jérémy a appris la cuisson au wok et au barbecue alors que j’ai été vraiment marquée par leur sens de l’accueil. J’essaye de garder cet esprit. » Le Mont d’Or au vin d’Alsace ? Un clin d’œil à la Savoie : le couple tombe amoureux de la montagne, d’où le nom de leur établissement et de la décoration, mélange de bois et d’éléments modernes. Le burger de filet de bœuf au foie gras, devenu un incontournable de la carte ? Une évocation de leurs neuf mois à Rocamadour, dans le Lot, elle à la réception pour la première fois, lui en tant que second pour peaufiner sa maîtrise du foie gras.

Goûter à tout

Pour piocher dans cette palette variée, ils proposent une formule entrée, plat, assiette de fromage et dessert à 49€, à choisir sur toute la carte. Celle des vins se veut « courte, pour changer régulièrement » intervient Jérémy Feger. « Nous choisissons nous-mêmes les vins, sans passer par un fournisseur unique, » ajoute son épouse, qui a suivi deux stages en sommellerie en 2005.

Le label Tourisme et Handicap

Si leur hôtel attenant – 53 chambres rénovées en 2012 – attire de nombreux clients au restaurant, celui-ci compte de plus en plus d’habitués. Une clientèle d’affaires le midi, pour les menus à 14 et 17€, davantage de jeunes le samedi, des familles le dimanche. « Et beaucoup de personnes à mobilité réduite car tout l’établissement est entièrement accessible. » « Les personnes âgées et les familles avec des poussettes apprécient aussi, » complète Jérémy Feger. Peu importe votre profil, et avec un peu chance, vous dînerez près de la baie vitrée qui donne sur la cuisine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *